fbpx
Logo PHNMN Campus

Concert pop rock

🔥 Phénomène

🎸 Concert

📍 CCO Jean-Pierre Lachaize, Villeurbanne

🗓 Vendredi 1er avril

🕘 20h

Billetterie en prévente

Un concert chanson française, pop et rock détonant avec une programmation sélectionnée par Phénomène.

Concerts d’Élia la Bouclée, Bonneville, Collimateur, Climaxx et Send me Love Letters.

Elia la Bouclée

De sa voix chaude aux accents éraillés, Elia la Bouclée dépeint le quotidien sous une lumière neuve dans ses compositions. Qu’elle soit entourée de ses musiciennes à la basse et à la batterie ou seule sur scène, elle s’accompagne de sa guitare brossant accords et motifs d’une musique aux influences de chanson française mais aussi de rock, pop et funk. Elia raconte des histoires, des récits de vie 2.0 avec une pointe d’engagement. Et, plus que les cordes de sa guitare, c’est nous qu’elle fait vibrer.

Bonneville

Bonneville adore Zidane, les singes, les années 70, la poésie et le riz crème-citron de sa mère. Ses chansons lui ressemblent, elles se construisent dans l’instant.

Collimateur

COLLIMATEUR c’est du riff, de la poésie, de la sueur- A la croisée du rock français et des grosses têtes de la scène rock britannique, COLLIMATEUR délivre un rock ravageur, duquel on sent perler la sueur d’un duo taillé pour la scène.

Climaxx

Du rock brûlant, brut, torturé. Des textes français profonds et envoûtants. Des riffs incisifs aux mélodies puissantes… Une énergie explosive ! Voilà la marque de fabrique de CLIMAXX Approchez, entrez dans leur univers, venez frôler la rage et toucher du doigt l’insolence d’une jeunesse qui a plus que jamais besoin de s’exprimer. Avancez encore, ouvrez grands vos oreilles, laissez vous aller. Voilà, vous êtes au point de non retour, celui où tout bascule, où l’instinct, les sensations prennent tout à coup le dessus…

Send me Love Letters

Send Me Love Letters, c’est un rock sombre et brutal qui s’éprend d’une voix claire et sensible. Quatre humains, le cœur au bord des lèvres, qui se battent et s’ébattent autour d’une romance actuelle. Dans un monde où l’on se lasse et se remplace en quelques clics, « Send Me Love Letters » n’est pas une demande, c’est une nécessité. Un retour urgent à l’essentiel, à la vie comme à la scène, où au son des amplis à lampes vintage, les riffs saturés et les percussions lourdes se donnent comme des baisers.